Copyright © ( 2018 ) Dishare | All rights reserved.

CONTACT         BLOG

WILD REFLECTION

November 13, 2018

ENGLISH - FRANCAIS

 

 

Wild Reflection nous transporte entre ses influences jazzy et ses synthés 80’. Du hip-hop à la musique électronique, le danois aussi connu sous le nom de Johan commence à produire à l’âge de 12 ans. Armé de sa MPC et ses synthés old school, on le voit apparaitre sur des grosses chaines comme Bolting Bits ou encore Four Heads. On était curieux de savoir qui se cache derrière ces tracks.

 

  

Quand as-tu commencé à produire?

 

Mes débuts dans la musique ont eu lieu lorsque j'avais environ 12 ans. Je m'amusais avec une version craquée de FL Studio, en remixant des chansons hip hop du début des années 2000. Au fil des années, j'ai créé un tas de musiques différentes. J'ai commencé comme on dit, en faisant des rythmes ringards des années 2000. Puis ensuite des beats plus old school, des rythmes Boom Bap, puis expérimentaux (comme Flying Lotus). Puis j'ai eu une période dans ma vie où j'étais un peu en retrait, donc tout ce que je voulais faire c’était de l’electronica triste, et maintenant je fais de la House.

 

 

Peux-tu me parler de tes influences ?

 

Le jazz! Si ça a un soupçon de jazz, je suis à fond dedans. Sur le plan électronique, je suis un grand fan de Moodymann et de la façon dont il a façonné son propre style. Mr. G est également un artiste que j'adore, ses accords, ses ponts et sa structure dans les chansons sont extraordinaires ! De l’autre côté, j’écoute beaucoup de choses différentes, de Steve Kuhn à Neptunes, en passant par Thundercat et Miles Davis.

 

 

As-tu commencé à produire avec des bases dans la musique ?

 

Je viens d'une famille où la musique a été une grande partie de mon éducation. Je me souviens que, enfant, je me promenais dans la collection de disques classiques de mon grand-père, dans les couvertures étranges. Ou, Bossa Nova que j'entendais à chaque fois que j'allais chez mon oncle. Pour moi, c'est avec ce genre «exotique» que j'ai trouvé mon intérêt pour la musique. Je n'ai jamais pris de cours ni connu personne qui faisait de la musique, je viens juste de commencer à le faire!

 

 

Peux-tu parler des machines avec lesquelles tu produis ?

 

Au centre, j'ai mon Macbook avec Ableton. Je sais que c’est vraiment « hype » de produire sans ordinateur, mais je trouve incroyable de pouvoir faire une track complète pendant que je voyage! Autrement, j'utilise beaucoup la serie de VST Arturia, même tout le temps.

 

Du côté hardware, c'est assez minimaliste. Pour mes drums, j'ai une MPC2000, ce qui, à mon avis, est formidable pour jouer avec les drums et créer des rythmes uniques aux MPC. Un grosse que l'on ne peut pas retrouver avec un ordinateur.

 

 

J'ai un Yamaha DX12 pour toutes les sonorités 80'. Ca peut sonner un peu 'ringard' mais avec un délai analogique dessus, la ca peut vraiment donner un bon son! Je l'utilise beaucoup pour les mélodies.

 

 

Ensuite, j'ai un Korg SV-1, un clavier qui ressemble un peu  au classique Fender Rhodes. J'utilise le Korg tout le temps. Je n'aime pas vraiment faire mes accords sur l'ordinateur, pour moi ça ne sonne bien. 99% de ce que je joue est enregistrés sans être quantifié, pour garder ce côté "authentique". Pour moi les accords sont les éléments les plus importants d'un morceau.

 

SOUNDCLOUD / FACEBOOK / INSTAGRAM

 

Please reload

November 13, 2018

October 11, 2018

October 9, 2018

May 11, 2018

April 11, 2018

March 2, 2018

Please reload

SUNDAY 01

January 6, 2019

WILD REFLECTION

November 13, 2018

1/15
Please reload