Copyright © ( 2018 ) Dishare | All rights reserved.

CONTACT         BLOG

Flo.

June 7, 2016

 

Découvert sur le groupe Bedroom Producer avec un track bien sympa, bien groovy ! Nous avons donc décidé d'aller voir un peu plus loin sur sa page soundcloud. Nous sommes alors tombés sur pas mal d'autres sons bien cool. Et, il enregistre tout ça dans son home studio, avec du matos bien bien cool à découvrir dans l'interview !

 

Flo n'est pas seulement producteur, il est aussi très actif sur la scène belge, puisqu'il est à la tête du beau label House Running avec son pote Larson ! Un label qui a pour objectif de mettre en avant de jeune et très bon producteur. 

 

C'est aussi avec son label qu'il organise des soirées avec des lines-up House de qualité où l'on retrouve par exemple : Hugo Lx (My live is underground) ; Cinthie (Beste Modus) ; Flabaire (Dko Records). C'est lors de ses soirées qu'on le retrouve avec son pote Larson où ils officient sous le nom de "House Running Soundsystem".

 

 

 

 

Ça fait longtemps que tu produis ?

 

"J’ai commencé à mixer en 2007 et la production en 2012, je pense. Je mixais avec mon ordi et j’essayais déjà de faire des nouvelles tracks en mixant. Par exemple, en ajoutant un vocal sur une track instrumental. Puis je suis passé sur Ableton où j’ai commencé à apprendre en regardant des tutoriels sur youtube. Mon style a évolué au fur et à mesure du temps, de ma technique et de mon matos."

 

 

Lorsque tu as commencé à produire, tu as commencé par quel style musical ?

 

"Quand j'ai commencé à produire c'était de la house, un peu "lounge" je sais pas trop comment la qualifier. On va dire que c'est plus un truc que tu écoutes sur une plage au soleil que dans une cave. Je faisais plus de trucs style "soleil/cool/plage" au début puis j'ai évolué vers d'autres "émotions" mais sans jamais, je pense, faire des trucs méga dark ou agressifs… je pense que je n'y arrive tout simplement pas."

 

 

Quel matériel utilisais-tu ? Et maintenant ? 

 

"J’ai donc commencé uniquement avec Ableton et quelques plugins qu’on trouve sur internet. Puis j’ai acheté des contrôleurs pour « matérialiser » les instruments. Petit à petit j’ai acheté de vrais instruments pour me passer d’Ableton et en vue d’avoir un setup pour le live.

 

A ce jour j’ai un semi-modulaire analogique (dark energy 2), 2 synthés FM (tx81Z et DS8), un séquenceur/sampleur (MPC 2000), un sampleur (s3200XL), un clone cheap de 303 (mam MB33 retro), une TR8 et un juno 106 + une pédale d’effet. Je branche le tout sur mon mixer, j’utilise parfois les effets d’ableton sur mes instruments et j’enregistre tout sur Ableton pour l’édition et le mixage."

 

 

Peux-tu nous parler de tes influences musicales ?

 

"Ça sonne un  peu cliché mais les premiers trucs que j’ai écoutés, c’étaient ce que mes parents écoutaient… J’ai grandi avec Jamiroquai, Barry White et Saint-Germain. Ce sont les 3 artistes qui me viennent à l’esprit quand je repense à ce qu’on écoutait à la maison quand j’étais petit. 

 

Après, j’écoutais un peu de tout sauf le rock, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec cette musique…

 

Pour le moment, j’écoute beaucoup de disco/funk US des années 80 et la house et la techno des années 90. J’achète principalement des disques house qui sont sortis entre 1990 et 1995. C’est vraiment un période qui me plait.

 

Je sens que j’évolue vers des trucs plus « agressif » ou plus « deep » (la guerre des genre est ouverte, désolé pour le puriste mais « House is a feeling » ) comme ce qu’on entend avec Mandar, Hostom, Moi (Io Mulen) & co.

 

Je ne suis pas trop fan de la techno « mental » de Ben Klock, etc… Ça m’ennuie."

 

 

Des labels que tu apprécies ?

 

"Je passe beaucoup de temps sur Discogs à fouiller les discographies, le catalogue d’un label etc donc j’essaie de chercher des trucs cools qu’on entend pas souvent.

 

Dans les anciens il y a les classiques comme Stricltly Rythm, Nite Grooves ou Guidances recording où tu trouves tellement de choses différentes et de qualité que ça vaut la peine de fouiller !

 

2 “vieux” lables que j’apprécie :

Deep Groove Records : label du New-Jersey. Un des premiers disques que j’ai acheté. C’est l’essence de la Jersey House selon moi

Power music : le label de Dj duke, quelques belles pépites. 

 

Les nouveaux/récents :

Rutilance Recording/ Beste Modus / Lazare Hoche/ / MLIU / sont des labels où tu peux quasiment acheter les yeux fermés sans être déçu lorsque tu écoutes le disque."

 

 

Tu parles de Mandar, Hostom, Moi, c'est une facette de la House que tu apprécies ?

 

"Concernant Mandar, Hostom, Moi, j'apprécie vraiment certaines prods comme je n'aime pas d'autres..

 

Le coté minimal/micro ne m'attire pas du tout... par exemple sur Hostom j'aime beaucoup le 001 qui a cette richesse au niveau son, cette rondeur et ce groove alors que le 002 me plait moins.

 

Chez Mandar, y'a vraiment des trucs de fou parce que c'est vraiment riche comme son, il y 'a plein de choses et toutes ces choses ont leur place dans le mix. Un son qui est très représentatif de ce sentiment c'est Malin Génie "sense of swing" qui est sorti sur Oscillat (label de Malin Genie, membre de Mandar).

 

Pour Moi (io mulen) c'est aussi la même chose, le mec se concentre sur le groove et le son et il arrive à un résultat hypnotique, le Moi004 c'est un voyage !

 

Je trouve que le problème avec la "micro/minimal" c'est qu'on tombe vite dans la tech-house. Le coté robotique et saccadé. C'est assez difficile de l'exprimer par des mots mais il suffit de regarder les gens danser pour voir la différence."

 

 

Merci Flo pour ces quelques mots ! On te retrouve très prochainement sur le webzine pour parler de ton label House Running.

 

Please reload

November 13, 2018

October 11, 2018

October 9, 2018

May 11, 2018

April 11, 2018

March 2, 2018

Please reload

SUNDAY 01

January 6, 2019

WILD REFLECTION

November 13, 2018

1/15
Please reload